Accueil / Thématiques  / À couper le souffle  / Quelques-unes des capitales mondiales de l’art de rue

Quelques-unes des capitales mondiales de l’art de rue


L’art de rue, ou street art, n’a plus rien à voir avec les tags des graffiteurs. Certains des plus grands noms de la scène ont (littéralement) fait du monde leur toile. Voici une sélection, inspirée d’un article de Condé Nast, des villes comptant parmi les meilleures au monde où admirer ces œuvres, qui n’ont jamais été aussi visibles qu’aujourd’hui.

Vous aimerez également : L’expérience immersive AURA de retour à la Basilique Notre-Dame de Montréal

Angoulême, France

Angoulême, une petite ville située au sud-ouest de Paris, n’est peut-être pas la destination touristique la plus évidente en France, mais elle abrite l’École européenne supérieure de l’image, qui offre des baccalauréats et des maîtrises en art comique, ainsi qu’un festival annuel de bandes dessinées, ce qui lui vaut le surnom de « capitale de la bande dessinée ». De nombreux artistes exercent leur travail à plus grande échelle sur les bâtiments locaux.

Montréal, Canada

Montréal accueille un festival de murales tous les ans, en juin, mais la communauté artistique locale continue de produire des œuvres toute l’année, même les jours les plus froids de l’hiver. Une grande partie du travail a un penchant politique, attirant l’attention sur les bâtiments délabrés, s’exprimant sur des questions communautaires comme la pauvreté ou se moquant des politiciens. On y trouve des fresques signées par les plus grands noms de l’industrie.

Berlin, Allemagne

La East Side Gallery de Berlin est un monument de protestation de l’Allemagne communiste. Plus de 100 murales d’une portion de près d’un mille de long du côté est du mur de Berlin ont été préservées. Le reste de la ville sert de galerie plus moderne et en pleine évolution pour certains des meilleurs artistes urbains d’Europe, y compris El Bocho. Kreuzberg, East Side Gallery et Mitte sont d’excellents endroits où admirer certaines des plus belles œuvres de Berlin.

Buenos Aires, Argentine

Dans la ville des « vents favorables », la scène artistique de rue est florissante : des murales tapissent les rues de la ville, les portes de garage et les passages souterrains. Les barrios tout comme le centre-ville arborent des teintes vives. Les visites guidées à thématique d’art de rue sont une façon populaire de voir le travail de l’artiste argentin Martin Ron et des artistes de rue internationaux comme Blu, ainsi que d’examiner l’histoire de la ville, de son passé politique tumultueux à la crise économique de 2001, qui a poussé les artistes jusqu’aux murs pour exprimer leurs frustrations.

Londres, Angleterre

La scène artistique de rue de Londres attire et produit beaucoup de grands noms. C’est à Londres que Banksy, sans doute l’artiste de rue le plus connu, s’est fait un nom (malgré le maintien de l’anonymat); grâce à lui, Leake Street est devenu l’espace consacré à l’art de rue à Londres depuis environ 2008, et sert de site d’exposition évolutive d’œuvres par des artistes émergents. Brick Lane est un autre incontournable, tout comme les quartiers Shoreditch et Brixton.

Melbourne, Australie

L’art de rue occupe depuis longtemps les murs de la deuxième plus grande ville d’Australie. Melbourne a été surnommée la « capitale mondiale du pochoir » et a accueilli le premier festival international du pochoir en 2004. Toutes les formes d’art de rue sont répandues dans la ville et peuvent être observées à tous les coins de rue. Hosier Lane figure parmi les sites de graffitis les plus célèbres de la ville.

Lisbonne, Portugal

La scène artistique de rue de Lisbonne était bien établie avant 2010, mais le lancement du projet Crono cette année-là a contribué à attirer l’attention internationale. Cette initiative a réussi à encourager les artistes locaux et internationaux à améliorer les façades de bâtiments en détérioration avec leurs œuvres d’art. Le soutien de Lisbonne à l’égard de l’art de rue a inspiré des artistes internationaux comme Os Gemeos, du Brésil, à laisser leur marque dans la ville.

Sao Paulo, Brésil

Sao Paulo est une ville où l’art est en constante évolution, en grande partie par de grands artistes de rue internationaux, ainsi que par un certain nombre de noms locaux importants. Le Brésil ne tolère pas seulement l’art de rue, il l’encourage pratiquement avec des lois laxistes qui permettent à n’importe quel bâtiment de servir de toile tant que le propriétaire a donné sa permission. Vous auriez du mal à déambuler dans la ville sans tomber sur au moins un exemple de la scène artistique de rue florissante. Mais pour la voir à son meilleur, visitez Vila Madalena. Surnommés « l’allée de Batman », les murs de béton de ce quartier résidentiel débordent des couleurs d’innombrables œuvres d’artistes.

Prague, République tchèque

Prague est un parfait exemple de la nature éphémère et de la résilience de l’art de rue, notamment à travers le mur de Lennon, sur la Grande Place du Prieuré. Pendant le règne communiste de la fin des années 1980, le mur servait de toile de fond pour les messages politiques. Peu de temps après que la police a recouvert le mur de peinture fraîche, de nouveaux graffitis sont apparus. Les Beatles, en particulier John Lennon, dont le portrait était jadis bien en vue, ont inspiré certains des messages et des œuvres d’art originaux. Le communisme est tombé, mais le mur demeure une toile en constante évolution.


maude.mainguy@voyagesdaujourdhui.com

Maude Mainguy est d’abord voyageuse, ensuite traductrice. Bachelière en création littéraire et titulaire d’une maîtrise en rédaction, elle est tombée amoureuse des cultures étrangères après avoir passé quelques mois en Europe. Plusieurs escapades et séjours prolongés à l’international plus tard, sa passion des voyages ne tarit pas. Son plus grand plaisir (outre déguster du tzatzíki sur une plage de Grèce)? Faire découvrir de nouvelles destinations de par sa plume.