Accueil / Découvertes  / Des romans qui nous transportent : 8 manuscrits dépaysants des quatre coins du monde

Des romans qui nous transportent : 8 manuscrits dépaysants des quatre coins du monde


Vous est-il déjà arrivé de dévorer un roman et de vous sentir transporté vers une nouvelle destination? D’humer les odeurs des marchés marocains, d’imaginer la Méditerranée scintillante, comme si vous y étiez? C’est ce qui arrive en lisant un de ces manuscrits – ils offrent un cadre évocateur, une façon de voyager aux quatre coins du monde sans même s’y rendre en personne. Prêt à vous laisser inspirer pour votre prochaine destination?

Vous aimerez également : Palmarès de comptes Instagram de voyage pour rêver un peu

Volkswagen Blues – Jacques Poulin

Pays – Canada, États-Unis

Un écrivain part à la recherche de son frère Théo dont il est sans nouvelles depuis plusieurs années. Amorcé à Gaspé, au Québec, son périple le conduira jusqu’à San Francisco, non sans un détour du côté de l’Amérique profonde, celle des grandes villes – Detroit, Chicago –, des lieux chargés d’histoire – Wounded Knee, Ash Hollow, Starved Rock –, des villages perdus. Au début du voyage, Jack fait la rencontre d’une jeune métisse surnommée affectueusement « la Grande Sauterelle » en raison de sa haute et maigre silhouette. En sa compagnie, il entreprend une véritable traversée à rebours de ses racines canadiennes-françaises sur le continent américain, tandis que la jeune femme tente de définir les contours d’une fragile identité amérindienne.

La plage, Alex Garland

Pays – Thaïlande

Vous avez sans doute vu le film – le roman, lui, est bien plus intense. Après avoir découvert un paradis en apparence édénique sur une île située dans un parc national thaïlandais, Richard découvre rapidement que, puisque les comportements civilisés ont tendance à se dissoudre sans contraintes extérieures, l’utopie est difficile à maintenir. On se retrouve tout de même rapidement transporté dans les effluves de Bangkok, puis sous le soleil des îles… Un incontournable.

L’amie prodigieuse, Elena Ferrante

Pays – Italie

À la fin des années 1950, Elena et Lila vivent dans un quartier défavorisé de Naples. Malgré des études brillantes, Lila abandonne l’école pour travailler avec son père dans sa cordonnerie. En revanche, Elena, soutenue par son institutrice, étudie dans les meilleures écoles. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.

Qui a tué Palomino Moreno, Mario Vargas Llosa

Pays – Pérou

Le corps d’un jeune homme affreusement mutilé, accroché à un arbre, a été découvert par un jeune chevrier. L’enquête conduit le lieutenant Silva et le sergent Lituma dans l’univers préservé d’une base militaire dirigée par le colonel Mindreau, et dans le labyrinthe de la petite ville de Talara organisée autour de la gargote de Dofia Adriana. D’un côté, le monde secret de l’armée, de l’autre toute une population haute en couleur, pitoyable, mesquine, truculente. Qui, dans tout cela, a tué Palomino Molero? Au suspense sans faille d’un véritable roman policier, Mario Vargas Llosa greffe une rigoureuse analyse des problèmes sociaux du Pérou et une dénonciation ironique, implicite, des mécanismes du pouvoir.

L’île des oubliés, Victoria Hislop

Pays – Grèce

À la recherche de son histoire familiale, Alexis, une jeune Anglaise, se rend en Crète dans le village natal de sa mère. Elle y apprend que son arrière-grand-mère est morte à Spinalonga, une colonie de lépreux proche du village. Elle décide de percer le secret de ses ancêtres et de découvrir les raisons pour lesquelles sa mère a rompu avec son passé. Avec les couleurs de la Grèce en toile de fond, ce roman a de quoi nous transporter sur les abords de la Méditerranée.

Tout le bleu du ciel, Mélissa Da Costa

Pays – France

Emile, 26 ans, touché par un Alzheimer précoce, décide de quitter l’hôpital et sa famille afin de partir à l’aventure. Une jeune femme, Joanne, répond à son annonce. Ils commencent ensemble un périple où la rencontre des autres conduit à la découverte de soi-même.

Shantaram, Gregory David Roberts

Pays – Inde

Shantaram est raconté par Lin, un condamné évadé qui a un faux passeport et qui fuit la prison à sécurité maximale en Australie pour les rues grouillantes d’une ville où il peut disparaître (Bombay). Accompagné de son guide et ami fidèle, Prabaker, il pénètre la société de mendiants et de gangsters, de prostitués et de saints, de soldats et d’acteurs, d’Indiens et d’exilés d’autres pays, qui cherchent ce lieu remarquable ce qu’ils ne peuvent trouver ailleurs.

Le vieux qui lisait des romans d’amour, Luis Sepulveda

Pays – Équateur (Amazonie)

Lorsque les habitants d’El Idilio découvrent dans une pirogue le cadavre d’un homme blond assassiné, ils n’hésitent pas à accuser les Indiens de meurtre. Seul Antonio José Bolivar déchiffre dans l’étrange blessure la marque d’un félin. Il a longuement vécu avec les Shuars, connaît, respecte la forêt amazonienne et a une passion pour les romans d’amour. En se lançant à la poursuite du fauve, Antonio José Bolivar nous entraîne dans un conte magique, un hymne aux hommes d’Amazonie dont la survie même est aujourd’hui menacée.

Et vous, quel roman ajouteriez-vous à cette liste?

La plupart des descriptions sont tirées (ou inspirées) de leur quatrième de couverture respective, ou des sites de Renaud-Bray, Les libraires et Goodreads.


maude.mainguy@voyagesdaujourdhui.com

Maude Mainguy est d’abord voyageuse, ensuite traductrice. Bachelière en création littéraire et titulaire d’une maîtrise en rédaction, elle est tombée amoureuse des cultures étrangères après avoir passé quelques mois en Europe. Plusieurs escapades et séjours prolongés à l’international plus tard, sa passion des voyages ne tarit pas. Son plus grand plaisir (outre déguster du tzatzíki sur une plage de Grèce)? Faire découvrir de nouvelles destinations de par sa plume.