Accueil / Découvertes  / Asie  / Nouveau récif de corail découvert en Polynésie française par 1 Ocean

Nouveau récif de corail découvert en Polynésie française par 1 Ocean


Des scientifiques français ont découvert en janvier un récif de coraux géants, en bonne santé, à plus de 30 mètres de profondeur au large de Tahiti. Il s’agit d’une découverte particulièrement importante alors que les récifs coralliens souffrent des changements climatiques. C’est d’ailleurs une mission exploratoire menée en partenariat avec l’UNESCO qui a permis de découvrir ce récif, l’un des plus profonds au monde, dans un état de conservation hors du commun.

Vous aimerez également : Tourisme de luxe : à Bora Bora, une villa d’exception pour interagir avec l’environnement aquatique

UNESCO

Un récif unique

Le photographe plongeur Alexis Rosenfeld, qui participait à la mission depuis novembre, s’est entretenu avec Europe Matin à ce sujet.

« Pour le visiteur sous-marin que je suis, c’est un indescriptible bonheur de découvrir, de rencontrer ce récif, ce champ de roses. Parce que c’est sa particularité, ce récif ressemble à des roses géantes qui parsèment le fond de l’océan sur des hectares et des hectares, et dont on ne connaît pas les limites. Dans l’esprit des gens, le récif corallien c’est quelques mètres sous la surface. Et on s’aperçoit depuis quelques années qu’il y a des récifs beaucoup plus profonds, qui vivent entre l’ombre et la lumière. Et l’étendue peut aller jusqu’à 100 mètres de profondeur, donc ça ouvre tous les mystères de cet écosystème. »

Importance de la découverte

Cette expédition fait partie de l’approche globale de l’UNESCO pour cartographier l’océan. Les récifs coralliens sont une source de nourriture importante pour d’autres organismes, de sorte que leur localisation peut aider à la recherche sur la biodiversité. Les organismes qui vivent sur les récifs peuvent être importants pour la recherche médicinale, et les récifs peuvent également offrir une protection contre l’érosion côtière et même les tsunamis.

Le récif s’étend sur 3 kilomètres de long et entre 30 et 65 mètres de large, et se trouve entre 35 et 70 mètres de profondeur, précise l’UNESCO. Certains coraux géants mesurent deux mètres de diamètre. Grâce à des capteurs de température, ce nouveau récif sera surveillé à long terme, question de mieux comprendre pourquoi il n’a pas visiblement souffert des perturbations climatiques. L’UNESCO rappelle notamment que seulement 20 % des fonds marins sont cartographiés.

« À ce jour, nous connaissons mieux la surface de la lune que les profondeurs de l’océan. Seulement 20 % du fond marin a été cartographié. Cette découverte remarquable à Tahiti démontre le travail incroyable des scientifiques qui, avec le soutien de l’UNESCO, enrichissent notre connaissance de ce qui se trouve en dessous. » explique Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO.

Comme quoi notre planète a encore bien des tours dans sa manche!


maude.mainguy@voyagesdaujourdhui.com

Maude Mainguy est d’abord voyageuse, ensuite traductrice. Bachelière en création littéraire et titulaire d’une maîtrise en rédaction, elle est tombée amoureuse des cultures étrangères après avoir passé quelques mois en Europe. Plusieurs escapades et séjours prolongés à l’international plus tard, sa passion des voyages ne tarit pas. Son plus grand plaisir (outre déguster du tzatzíki sur une plage de Grèce)? Faire découvrir de nouvelles destinations de par sa plume.