Accueil / Découvertes  / Les archéologues découvrent un «fast-food» antique à Pompéi

Les archéologues découvrent un «fast-food» antique à Pompéi


Le mot thermopolium ne vous dit rien? C’est bien normal, car il s’agit d’une sorte de restaurant rapide de rue comme il ne s’en fait plus depuis des siècles… plus précisément depuis l’époque de la Rome antique.

Samedi dernier, les responsables du site de Pompéi, deuxième site le plus visité d’Italie, ont annoncé leur fascinante découverte : un comptoir « fast-food » figé par la cendre volcanique, toujours orné de ses motifs polychromes et dans un état de conservation exceptionnelle.

Le comptoir aborde une fresque déjà connue représentant une Néréide (nymphe marine) sur un cheval, mais également des animaux peints dans des couleurs vives : des volailles et des canards colverts que les Romains consommaient avec du vin ou des boissons chaudes.

Vous aimerez également : Ce village de tipis canadiens est l’un des meilleurs endroits au monde où contempler les aurores boréales

De précieuses informations révélées

À travers les creusements de la table des reliefs alimentaires, les scientifiques croient être en mesure d’apporter « de précieuses informations sur les habitudes gastronomiques à Pompéi au moment de l’éruption du Vésuve, en 79 après Jésus-Christ », indique La Presse.

Il s’agit de possibilités d’analyse exceptionnelles concernant les plats favoris des habitants de cette époque reculée, car c’est la première fois qu’un environnement complet est exhumé. La découverte a déjà été faite en partie en 2019.

« Un fragment d’os de canard, mais aussi des restes de porc, de chèvre, de poisson et d’escargots ont été retrouvés dans les pots en terre cuite. Plusieurs ingrédients étaient cuisinés ensemble, un peu comme une paella. Au fond d’une jarre ont été trouvées des fèves pilées, lesquelles servaient à modifier le goût du vin. »

De plus, à proximité ont été découverts des amphores, une citerne, une fontaine et des ossements humains, notamment ceux d’un homme d’une cinquantaine d’années près d’un lit d’enfant.

« L’échoppe semble avoir été fermée à toute hâte et abandonnée par ses propriétaires, mais il est possible que quelqu’un, peut-être l’homme le plus âgé, soit resté et ait péri au cours de la première phase de l’éruption, dans l’effondrement du grenier, a expliqué un responsable.

On pense que le second corps pourrait être celui d’un voleur ou d’un fugitif affamé surpris par les vapeurs ardentes avec à la main le couvercle du pot qu’il venait d’ouvrir.

Pompéi comptait environ 80 thermopoliums à elle seule.


info@voyagesdaujourdhui.com

Marjorie D. Lafond est la fondatrice de Voyages d’Aujourd’hui. Bachelière en études littéraires et détentrice d’une maîtrise en enseignement, elle se spécialise désormais en tourisme et art de vivre. Sa passion du voyage l’a menée à s’envoler vers plusieurs destinations et alimente aujourd’hui sa mission de vous partager l’actualité locale et internationale ainsi que ses meilleures découvertes. Cette ancienne conseillère en voyages a aussi publié plusieurs romans et guides.