Accueil / Découvertes  / Amérique du sud  / La Guyane prête à recevoir les touristes internationaux

La Guyane prête à recevoir les touristes internationaux


Alors qu’en France des mesures restrictives ont été adoptées pour tenter de réduire les cas de contamination à la Covid-19, la vie a pratiquement repris son cours normal en Guyane française, cette région française située sur la côte nord-est de l’Amérique du Sud où la forêt tropicale prédomine.

Félicité par le président Macron pour sa gestion efficace de la crise sanitaire, le territoire est dorénavant sécurisé et la majorité des restrictions ont été levées, excepté pour l’obligation de respecter les gestes-barrières et le port du masque. Ainsi, le comité du tourisme de la Guyane se penche actuellement sur la reprise des activités économiques et mise sur le tourisme local.

Vous aimerez également : La Martinique possède sa toute première playlist officielle sur Spotify

Bien que les frontières avec les états voisins soient fermées, le trafic aérien avec la métropole a repris. Les compagnies aériennes Air France et Air Caraïbes assurent un total de six vols hebdomadairement. Lorsque la crise était à son paroxysme soit vers les mois de juillet août, seuls les appareils d’Air France se posaient sur l’aéroport de Cayenne.

Depuis la pandémie, la Guyane a reçu très peu de visiteurs venant de l’extérieur de la région. Le visage du tourisme s’est donc redéfini.  Le tourisme local s’inscrit dorénavant dans l’ordre des choses, puisque les Guyanais qui ont été confinés pendant des semaines ont une envie criante de redécouvrir leur territoire.

Une stratégie globale

La Collectivité territoriale de Guyane, la Chambre de Commerce, les Offices de tourisme et les EPCI, font preuve d’inventivité, afin de préparer la reprise des activités touristiques. Le Comité du tourisme a levé le voile depuis fin septembre sur une série de cinq vidéos, chacune mettant en valeur un territoire de la Guyane (Est Guyane, Ouest Guyane, Centre littoral, Savanes).

La Guyane connaît un tourisme linéaire sur l’année. Elle souhaite revoir bientôt les visiteurs internationaux et ceux des Antilles. Pour se faire, ces derniers doivent être en possession d’un test RT-PCR négatif de moins de 72 heures et d’une déclaration sur l’honneur selon laquelle ils n’ont pas de symptômes.

« Cette crise nous demande d’être réactifs et de faire preuve d’adaptabilité » , exprime si bien Sonia Cippe.

Texte inspiré d’un article de TourMag


evelynebilodeau@hotmail.com

Evelyne Bilodeau est passionnée par l’écriture, lectrice invétérée, polyglotte et voyageuse aguerrie, elle est fière de collaborer et de prêter sa plume au média Voyages d’Aujourd’hui. La criminologue de formation s’est exilée quelques années en Suède avant de revenir dans son Québec natal. Cette expérience outre-mer lui a permis de voyager sur le Vieux Continent et de parfaire son apprentissage des langues.